Naissance des étoiles

Derrière le rideau … les étoiles

L’ESO vient de diffuser une magnifique image, prise avec le VLT, de la nurserie stellaire géante entourant NGC 3603 dans laquelle des étoiles naissent en permanence. Un amas de jeunes étoiles massives, parmi les plus lumineux et les plus compacts de la Voie Lactée, est enfoui dans cette pittoresque nébuleuse et représente ainsi un excellent modèle « local » des régions de formations très actives d’étoiles dans les autres galaxies. Cet amas abrite également l’étoile la plus massive « pesée » jusqu’à présent.

NGC 3603 est une région à très fort taux de formation stellaire: une usine cosmique où les étoiles se forment frénétiquement à partir d'immenses nuages de gaz et de poussière de la nébuleuse. Située à 22 000 années-lumière de notre Soleil, c’est la plus proche région de ce type connue dans notre galaxie, fournissant ainsi aux astronomes un terrain d’observation local pour étudier les processus de formation intense d’étoiles, très courants dans les autres galaxies, mais difficiles à observer en détail à cause de leur très grande distance de la Terre.

La nébuleuse doit sa forme à la lumière intense et aux vents venant des jeunes étoiles massives qui « lèvent le rideau » de gaz et de poussière révélant une multitude de soleils embrasés. Le centre de l’amas d’étoiles à l’intérieur de NGC 3603 abrite des milliers d’étoiles de toutes sortes: la majorité a une masse similaire ou plus petite que celle de notre Soleil, mais les plus spectaculaires sont les quelques étoiles très massives proches de la fin de leur vie. Plusieurs étoiles bleues super-géantes sont entassées dans un volume inférieur à un cube d’une année-lumière de côté (une année-lumière = 9 461 milliards de km) avec trois étoiles de type Wolf-Rayet – des étoiles extrêmement brillantes et massives qui éjectent de grandes quantités de matière avant de terminer dans de gigantesques explosions connues sous le nom de supernovae. En utilisant une autre série d’observations récemment réalisées avec l’instrument SINFONI sur le très grand télescope (le VLT) de l’ESO, les astronomes ont confirmé que l’une de ces étoiles est environ 120 fois plus massive que notre Soleil, se distinguant ainsi comme l’étoile la plus massive de la Voie Lactée connue à ce jour.

Les nuages de NGC 3603 nous offrent une photo de famille d’étoiles à différents stades de leur vie, avec des structures gazeuses qui sont encore en train d’évoluer en étoiles, des étoiles récemment nées, des étoiles adultes et d’autres approchant la fin de leur vie. Toutes ces étoiles ont à peu près le même âge, un million d’années, un clin d’œil comparé aux cinq milliards d’années de notre Soleil et du système solaire. Le fait que certaines étoiles commencent à peine leur vie alors que d’autres sont déjà en train de mourir est dû à l’extraordinaire diversité de leur masse : Les étoiles ayant une grande masse, étant très lumineuses et très chaudes, se consument beaucoup plus rapidement au cours de leur vie que leurs homologues, moins massives, moins lumineuses et plus froides.

La toute nouvelle image publiée, obtenue avec l’instrument FORS sur le VLT au Cerro Paranal, au Chili, dépeint un grand champ autour de l’amas d’étoiles et révèle la riche texture des nuages de gaz et de poussière environnants.

source: l’Observatoire Européen Austral (ESO)